Anges, de Julie GRELLEY

Publié le par lili

ANGESSExtrait de la quatrième de couverture :

"Pour être sûr qu’un amour est véritable, il faut que le désir ait disparu. Et pour que le désir ait disparu, il faut que la beauté ait disparu…"
Colline, trente-trois ans, cent dix kilos, employée modèle d’un magasin de bricolage, est en liberté conditionnelle. Il fut un temps où elle s’appelait Lynn, et défilait sur tous les podiums de haute couture. Avant qu’elle ne se décide à s’auto-détruire et à enlever de jeunes garçons, pour mieux les sacrifier à sa mission christique…
Parler avec la voix de la folie plutôt que parler de la folie, c’est le pari de ce premier roman sombre et violent, impeccablement mené, où l’on suit, le souffle coupé, une narratrice psychopathe à l’intelligence acérée, éprise d’absolu et de pureté, nous raconter sa quête désespérée d’êtres parfaits.

 

Mon avis : Mille mercis aux éditions Albin Michel et au forum Livraddict pour ce partenariat absolument incroyable. Pour ce qui est de l'histoire, je pense que la lecture de la quatrième de couverture est suffisante pour résumer l'intrigue, car en dire plus serait en dire trop. Ce roman est absolument incroyable, l'écriture est un coup de poing de la finesse d'une dague. Les premières lignes et même les premières pages sont difficiles d'accès en raison de ce double narrateur qui manipule les pronoms personnels de façon déstabilisante, et puis on s'y habitue... On se laisse glisser dans le quotidien étrange et déstabilisant de cette héroïne pas comme les autres, et puis le malaise revient au fil des pages, de plus en plus palpable, le vertige est là, la nausée, aussi, et pourtant on continue parce que l'auteur est un génie. Julie Grelley écrit superbement bien, nous mène sur des pistes pour mieux nous flouer, elle nous a saisis dès les premières lignes et s'amuse avec son lecteur au bout de son fil, le tord, lui laisse un peu de mou pour mieux lui scier les jambes à la fin. C'est malsain, c'est pervers, mais bon Dieu que c'est bon car c'est bien écrit. On ressort complètement sonné de ce roman, c'est le K.O physique et la chaos mental. A lire absolument !

Commenter cet article

Véro 18/04/2010 12:17


Je ne lis que des bonnes critiques et pourtant quelque chose me retient ...


lili 18/04/2010 15:56



c'est un sujet très malsain, effectivement, mais c'est si bien écrit !



calypso 12/04/2010 18:00


Une fois n'est pas coutume, la couverture ne me disait trop rien, mais ton avis m'intrigue.


lili 12/04/2010 18:52



C'est certain que chez Albin Michel, les couvertures ne sont guère parlantes, mais le contenu l'est !!



penelope 12/04/2010 16:49


un bon livre a lire dans une ville de festival de film !!!!


lili 12/04/2010 18:51



un truc qui fait peur et qu'on en dort pas la nuit, tu veux dire ?



Ankya 12/04/2010 15:07


J'ai adoré le style de l'auteur, mais le sujet est un peu choquant quand même ;)


lili 12/04/2010 18:51



c'est certain que ce sujet sort des sentiers battus et qu'il est plutôt écoeurant voire révoltant, mais c'est bien écrit... Nous avons donc un avis plutôt semblable !



pimprenelle 12/04/2010 13:21


Ohlala, je le veux, je le veux, je le veux!


lili 12/04/2010 18:48



comme je te comprends, mais c'est vraiment une lecture "malsaine"