Romance nerveuse, de Camille LAURENS

Publié le par lili

ROMANCEPrésentation de l'éditeur

Je ne sais pas ce qui s'est passé au juste - pourquoi ce fol attachement ? Peut-être est-ce le conflit avec son éditeur qui a tout déclenché, elle était vraiment perdue à ce moment-là. Je lui ai dit et répété que Luc n'était pas quelqu'un pour elle : qu'avait-elle à faire d'un paparazzi sans foi ni loi, avide d'aventures et d'images, elle qui vit de solitude et de littérature? Eh bien, elle ne m'a pas écoutée, elle en a fait un livre. C'est ce que Luc voulait : qu'on connaisse son destin, sa vie à la fois tragique et futile, qu'on le reconnaisse comme les stars qu'il traquait. Leur relation n'est pas ordinaire, elle défie les codes de l'amour, mais enfin c'est une rencontre. Ils ont des rythmes différents, des désirs antagonistes, et se cherchent souvent en vain dans un miroir sans bords. Ils se regardent, pourtant, car ils habitent le même temps, le même monde - qui sont aussi les nôtres.
 
Mon avis : J'ai choisi ce livre à la bibliothèque pour plusieurs raisons : Il y a quelques années de cela, j'ai lu Dans ces bras-là, du même auteur, suite à quelques articles élogieux à son sujet. J'avais été très déçue, mais j'ai mis cette déception sur le compte de mon jeune âge et de mon manque de recul par rapport à ces histoires d'amour. Ensuite, j'ai lu une critique assez virulente d'Eric Naulleau sur  Camille Laurens, à qui il reprochait, en substance de ne pas savoir écrire. J'avais trouvé cette critique très dure, voire excessive, mais comme j'aime beaucoup les analyses d'Erice Naulleau et que j'avais entendu parler de ce roman, quite à des affaires de plagiat ( deux si je ne me trompe pas ), j'ai décidé de tenter ma chance une nouvelle fois... Cette lecture a duré une petite semaine, fut laborieuse, et je n'ai pas pu finir, ce qui m'arrive très rarement, car je mets en général un point d'honneur, par respect pour l'auteur à terminer la lecture... Mais là, rien ne passait d'autre qu'un profond ennui... L'histoire en elle-même paraît respectable, le genre de l'autofiction en revanche restera un mystère pour moi, encore une fois. Quant au style, je n'irai pas, n'étant qu'une simple petite lectrice, critiquer aussi durement que certains l'ont fait, cependant je n'ai pas du tout apprécié cette écriture qui se regarde écrire et se complaît dans des phrases ampoulées à la syntaxe très "mode". Bref, je ne crois pas que je renouvellerai cette expérience de lecture avec cet auteur... Encore que, sait-on jamais ?

Commenter cet article

L'Ogresse 08/07/2010 18:21


Oui, exactement ! C'est le probleme de beaucoup de romanciers francais...


lili 09/07/2010 07:50



je partage totalement ton avis, et comme l'exercice est difficile, peu y parviennent et beaucoup nous dégoûtent du genre.



L'Ogresse 07/07/2010 14:13


Moi aussi j'avais adore 'Dans ces bras-la' et puis plusieurs titres d'elle qui m'ont tous decue...


lili 08/07/2010 07:35



En fait, je crois que c'est tout ce qui tourne autour de l'autofiction, de l'observation microscopique du nombril des romanciers qui me gêne !



Anne Sophie 05/07/2010 22:38


je passe mon chemin sur ce titre


lili 07/07/2010 08:13



tu connais l'auteur sinon ?



Irrégulière 04/07/2010 20:05


Je n'ai jamais lu Laurens, mais ceci dit j'éprouve un profond mépris pour Eric Naulleau et ses jugements à l'emporte-pièce (disons que je le mets dans le même sac que Zemmour qui me donne
franchement envie de vomir, à force de les voir ensemble, ça n'aide pas), donc je tenterai certainement un jour !


lili 04/07/2010 20:58



C'est vrai que nous sommes en désaccord sur Naulleau... Effectivement, mais comme je l'avais trouvé assez virulent dans sa critique ( là je te rejoindrais presque), j'ai voulu me faire un avis
perso... Ceci dit, j'aime mieux lire Naulleau que l'écouter, mais on s'écarte un peu du sujet !



Michel 04/07/2010 19:37


Lire un second livre d'un auteur qui a déçu ! bravo
je le fais rarement , même si ... LOL


lili 04/07/2010 20:59



Oui, je n'aime pas rester sur une mauvaise impression, surtout si c'est un auteur qui est reconnu... Mais j'avoue que là, ce n'était pas du tout un livre qui m'a plu/