Rien ne va plus, de Douglas KENNEDY

Publié le par lili

rien Extrait de la quatrième de couverture : À Hollywood, comme chacun sait, tout va plus vite, plus haut, plus fort ! Les succès peuvent être soudains et tonitruants, les chutes foudroyantes. David Armitage, scénariste en quête de reconnaissance va en faire la redoutable expérience... Alors qu'il écrit depuis plus de dix ans des textes qui ne recueillent que l'indifférence des grands pontes de l'usine à rêves, l'impensable se produit : son dernier scénario est acheté par une chaîne branchée du câble. Sa série adaptée se révèle un fabuleux succès public et critique et David devient du jour au lendemain la coqueluche du tout-Hollywood. Adieu les vaches maigres, bonjour les paillettes ! La toute nouvelle star abandonne femme et enfant pour une productrice en vogue, troque sa vieille voiture pour une porsche et met à profit sa providentielle notoriété : les contrats pleuvent, les courtisans aussi, un Emmy award vient même récompenser la plume la plus convoitée du moment. Jusqu'au jour où tout bascule.
Traîné dans la boue par un magasine people, David voit le rêve américain se transformer en cauchemar : la descente aux enfers sera totale ! Finis les contrats mirobolants, les soirées mondaines et le projets de superproduction, le jeune prodige est relégué au rang de paria. Suite de hasards malencontreux ou orchestration diabolique ?

 

Mon avis : Une petite déception. J'ai découvert, il y a peu, Douglas Kennedy, et comme je fonctionne de façon un peu monomaniaque, je me suis décidée à lire tous ces romans, entendu que j'avais beaucoup apprécié La femme du V° et d'autres. Ce roman n'est certes pas désagréable, il est même plaisant, car l'auteur connaît son métier et sait comment mener le lecteur où il veut, l'écriture et le style sont agréables, l'histoire fonctionne plutôt ... Mais le propos me paraît un peu léger et convenu : il faut se méfier de l'argent facile, du succès soudain etc. Le héros, David va le découvrir à ses dépens, et c'est assez étonnant car on se demande comment cet homme assez intelligent, malin, qui connaît les travers des puissants qu'il raconte dans ses scénarii, peut tomber dans de tels pièges. Bref, un roman un peu long, dont on devine la fin et les rebondissements assez vite, et une fin convenue.

Commenter cet article

Véro 02/05/2010 17:50


Déjà que je n'étais pas convaincue par l'auteur, voilà qui n'arrange pas ses affaires !


reine de saba/irrégulière 02/05/2010 16:07


Je ne suis pas très fan de cet auteur, je pense donc que je m'en passerai ;-)


lili 03/05/2010 07:23



Tu peux sans problème !



Stephie 02/05/2010 13:50


Je pense que c'est celui que j'ai le moins aimé jusqu'à présent.


lili 03/05/2010 07:21



tout pareil que toi, mais je vais commencer L'homme qui voulait vivre sa vie... Parait qu'il est mieux !



sophie 02/05/2010 08:55


A


lili 03/05/2010 07:22



B...