Prédation, de Jérôme CAMUT, Nathalie HUG

Publié le par lili

51db0bW5OYL. SL500 AA300Présentation de l'éditeur : Un cadavre dénudé est découvert dans une friche industrielle, la main droite déchiquetée. Un homme se tire une balle en pleine tête, dans un centre commercial bondé. Un jeune père, dressé comme un chien, est tourmenté sans relâche au fond d'un cachot sans porte ni fenêtre. Aucune piste, aucun lien, aucun mobile... Qui sont ces hommes ? Pourquoi ont-ils été choisis ? Pour quelle mise à mort aberrante ? Prédation entrouvre la porte d'un univers imprévisible et angoissant, étrangement en prise avec les faits divers les plus choquants de notre époque.

 

Mon avis : L'illustration de la première de couverture ne renvoie pas à l'édition que j'ai choisie. Une fois n'est pas coutume, j'ai fait des achats chez un célèbre marchand de livre qui fidélise ses clients par des achats trimestriels, dont je tairai le nom, pour ne pas lui faire de pub, mais l'édition de FL ( ben oui, des indices quand même), est non seulement plus jolie, mais aussi, elle regroupe les trois tomes de cette trilogie totalement addictive. Dès ce premier tome, on est attaché aux agissements du fameux Krutz, de sa méthode pour discipliner des êtres humains et les amener à commettre des actes répréhensibles, délictueux voire criminels. Son système est-il infaillible ? Sans doute, puisque le lecteur est accroché dès les premiers chapitres et retarde autant que possible l'heure de son sommeil réparateur, se réveille en regardant avidement autour de lui, en espérant ne pas être enfermé dans une de ces cellules dont les couleurs changent pour des raisons mystérieuses... Les représentants de l'ordre sont aussi très bien campés et l'on tombe tout de suite sous le charme de cet écorché vif de Rufus Beaudenuit, dont on espère à chaque page qu'il découvrira la vérité, qu'il innocentera cet homme qui croupit en prison depuis cinq ans, quittant une geôle pour une autre, mais aussi tous ces innocents qui deviennent des assassins malgré eux. Bref, je suis plus que convaincue par cette écriture à deux mains, dans la veine de Thilliez et Grangé, dont vous devez savoir que je suis une fervente lectrice. Seul bémol pour les couvertures des éditions de poche qui sont vraiment laides, et laissent présager des textes d'une piètre qualité... Vous l'aurez compris : la première de couverture revêt une importance assez considérable à mes yeux, en tout cas, dans le genre du thriller, car les clichés abondent encore, hélas. Je vous laisse, je retourne à ma lecture de Stigmate !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Stephie 13/12/2011 22:24

Tu as rêvé ;)

lili 14/12/2011 16:34



ça m'arrive ! pardon !



Angie 13/12/2011 10:12

Non maintenant une tétralogie avec Rémanence :)
J'ai beaucoup aimé ce thriller lu en poche même s'il est vrai que la couverture ne rend pas justice à son contenu

lili 13/12/2011 17:59



oui, j'ai lu ça sur Livraddict, je vais commander le quatrième tome dès ce soir !



Emma 13/12/2011 07:56

Je ne connais pas mais c'est très tentant, je le note immédiatement.

lili 13/12/2011 18:00



c'est absolument addictif !



Stephie 13/12/2011 07:30

Ah miss Thriller nous aurait déniché une nouvelle pépite ?

lili 13/12/2011 18:00



tu l'avais chroniqué ou j'ai encore rêvé ? Ou je suis une tarée des thrillers, grâce à miss Pimp', je crois !



Philippe D 12/12/2011 21:57

Une trilogie? Je n'ai vraiment pas le temps de lire autant!
Bonne soirée.

lili 13/12/2011 18:01



en fait, j'ai appris depuis hier que c'était une tétralogie... Tu imagines ?