Néfertiti dans un champ de canne à sucre, de Philippe JAENADA

Publié le par lili

000352193 Mais de quoi est-il donc question ? Impossible de résumer un tel roman, ça part dans tous les sens. Mais pour faire court, je dirais que c'est une histoire d'amour, totalement déjantée, et que c'est sans doute ce qui en fait le charme. L'héroïne n'est pas 'un peu secouée", elle est complètement givrée, et le narrateur va l'apprendre à ses dépens.
 

 

Mon avis : Mon goût, mon admiration, mon adoration pour Philippe Jaenada ne devraient surprendre aucun des lecteurs réguliers de ce blog ou de toute personne qui me connaît (en vrai, les pauvres ! ). C'est donc avec un appétit féroce que je me suis plongée dans ce qui était le seul Jaenada que je n'avais pas encore lu, et c'est avec regret que je l'ai fermé, parce qu'il va désormais me falloir entendre que monsieur l'auteur veuille bien sortir un nouvel opus. Pour en revenir à ce titre, si je l'ai trouvé un peu différent des autres, avec une histoire davantage basée sur le sexe, et des descriptions parfois cliniques des actes des personnages, j'ai été tout aussi séduite que d'habitude. Son texte m'a souvent fait penser à un Art d'aimer trash. Le talent de Jaenada tient tant à l'absurdité des situations dans lesquelles ses héros loufoques, bizarres, surprenants ( rayez la mention inutile), qu'à l'amour qu'il porte à ces mêmes personnages, et qui transpire à chaque ligne, mais aussi et surtout à sa plume absolument délicieuse. Cet homme-là peut écrire n'importe quelle histoire, il embarque son lecteur, le fauche en plein vol et le laisse haletant et sonné, dès que la dernière page est tournée. Quelques scènes m'ont arraché des larmes de rire, moins fréquentes que dans Plage de Manacorra, mais assez violentes tout de même : la scène totalement incroyable au cours de laquelle Titus, le héros ( oui, Titus, pour aller avec la femelle du hamster de sa soeur,( lisez-le vous comprendrez)) file chercher au milieu de la nuit des carottes pour nourrir deux lapins qui semblent le poursuivre.

Et ces fameux lapins m'ont moi aussi obsédée, d'ailleurs, j'en ai vu dès que j'ai allumé mon ordi le lendemain, sur le profil FB d'une amie... Comme quoi...

Merci encore à Philippe Jaenada d'être aussi secoué que talentueux, et vivement le prochain livre... Au boulot !

Commenter cet article

Neph 11/02/2012 18:16

Promis, en 2012, je l'ai dit, je lis du Jaenada ! Avec tout ce que tu en dis de bien, je suis archi-convaincue !

Noukette 31/01/2012 00:38

J'espère que ton attente ne sera pas trop longue ! Promis, je découvre l'auteur cette année, avec quel titre ? Mystère...! ;-)

lili 01/02/2012 18:54



je te conseille La plage de Manacorra !



L'Irrégulière 28/01/2012 14:17

tiens tiens, ça pourrait m'intéresser !

lili 01/02/2012 18:55



je ne sais pas si tu aimeras, mais c'est assez original !



Parluisau 25/01/2012 09:50

Je n'ai jamais rien lu de Jaenada, mais ton article m'en donne l'envie !

lili 25/01/2012 12:31



chouette ! bonne découverte !