Ma psy, mon amant, de Brigitte KERNEL

Publié le par lili

psy  Présentation de l'éditeur : Au bout de quatre ans de psychothérapie, Annie s'interroge. Sa psy a changé. Plus Annie parle de son nouvel amant, plus celle qui l'écoute devient nerveuse... Après quelque deux cents consultations, la patiente aurait-elle trouvé le moyen de se venger de tous les silences blessants du docteur ? Annie tient une faille et s'en délecte. Elle va jusqu'à raconter sa relation dans les moindres détails ! Et si la psy avait reconnu quelqu'un dans ses descriptions ? Un ancien patient ? Son mari, ou son amant ? À moins qu'il ne s'agisse d'une fausse piste...

À travers trois nouvelles à lire « comme un roman », Brigitte Kernel sonde toutes les facettes d'un univers secret et codé : le monde des psy, où fantasmes et réalité se confondent. De l'angoisse à la paranoïa et de la thérapie au jeu, elle crée un étonnant suspense psychologique.

 

Mon avis : Mitigé. J'ai emprunté ce roman à la bibliothèque après avoir lu Tout sur elle, dont j'ai parlé il y a peu car j'avais beaucoup apprécié l'écriture de Brigitte Kernel et je pressentais son goût pour les histoires de femmes, d'adultère, de psy, etc. Ce roman est construit en trois parties, comme trois nouvelles, à la fois indépendantes et complémentaires. Si la première ne m'a pas trop emballée ( on devine très vite qui est le fameux Chacha, surnome ridicule s'il en est ), j'ai beaucoup aimé la deuxième, qui est une lettre de l'amant, à sa femme et qui recèle quelques rebondissements bien sentis. La troisième partie est à la fois la meilleure, la plus complexe et j'avoue que je n'ai pas encore tout saisi. Un homme, étranger aux deux premières histoires, choisit de les raconter en se servant d'enregistrements de consultations psy... Cette partie est inégale car elle si le suspense fonctionne bien, les réflexions autour des lapsus, des stratégies des psys pour nous faire parler m'ont paru tirées par les cheveux et peu profondes, de la "psy" de magazine féminin, quoi.

Bref, un roman en demie teinte, comme un soufflé au fromage qui aurait une odeur succulente, un goût certain mais qui serait retombé un peu trop tôt.

Commenter cet article

Irrégulière 19/05/2010 15:03


ça a l'air sympa, pourtant, à vu de nez... mais bon, ma PAL déborde déjà, donc passons...


lili 19/05/2010 18:04



Oui, tu risques d'être déçue, avec ce titre, tu fais bien de passer ton chemin !



Véro 18/05/2010 18:37


Vu ton avis, je laisse ce titre de côté !


lili 19/05/2010 18:05



ceci dit ce n'est que mon avis, hein !



Cacahuète 18/05/2010 17:52


J'ai également lu ce livre il y a un petit moment ! je me rappelle juste que j'avais été fortement déçue également ! je n'y avais trouvé rien de vraiment interessant !


lili 19/05/2010 18:05



je me sens confortée dans mon opinion alors !