Les seins de Sophie, de Yveline DUPUY

Publié le par lili

seins Extrait de la quatrième de couverture : Les années 60 : Bardot, le ski nautique et l’huile de Monoï sur le sable chaud. Mais aussi les institutions religieuses pour filles, la messe en latin tous les jours, les cours de couture et le mystère de la sexualité. Sophie entre dans l’âge ingrat avec un appareil dentaire et des seins asymétriques. Forte de sentiments ambigus pour un homme, et dotée de convictions radicales sur l’amour, la maternité et le mariage, elle suit les élans de son coeur sur des chemins peu conventionnels.

Chronique sociale et sentimentale, le premier roman d’Yveline Dupuy restitue avec humour les mœurs, coutumes et principes d’une époque que Mai 68 fera voler en éclats.

 

Mon avis : Malgré un titre un peu étrange ( dont on comprend néanmoins le sens à la fin de cette jolie histoire ), ce roman est un bol de fraîcheur et un vrai petit délice. Sans prétention, avec un style léger et agréable, Yveline Dupuy, ancienne journaliste pour Biba et 20 ans ( deux de mes lectures phares entre 20 et 30 ans ! ) nous raconte une fort jolie histoire, très simple et très belle. L'héroïne, Sophie, est une femme libre, qui nous fait sourire, et nous émeut souvent. Elle nous fait sourire, quand du haute de ses 11 ans, et de l'ombre de son sein naissant, elle décide de devenir Tarzan pour échapper à sa féminité naissante... à la rigueur Cheeta, mais elle ne transigera pas. Car Sophie est entière, elle aime ou n'aime pas, mais ne ment pas. J'ai beaucoup apprécié cette lecture, que j'ai pu faire grâce à Livraddict et les éditions Albin Michel, car c'est une sorte de parenthèse enchantée, qui retrace la vie d'une femme, entre les années 60 et nos jours ; c'est frais, joyeux, parfois tourmenté, mais toujours très agréable à lire, car Sophie ne se laisse pas bercer par les événements, elle provoque la chance, s'oppose souvent et vit tout à 100 à l'heure. Les passages qui évoquent le lycée, les fêtes mondaines ou les "surprises party" sont à la fois touchants et drôles. Ses amitiés amoureuses rythment sa vie d'enfant et semblent préfigurer la vie de la femme adulte. Le portrait qu'elle dresse de son chat, Goha, tout en douceur et en humour ( surtout le passage avec Madame Mère qui interpelle le chat sous le lit ) mériterait de se trouver dans Le Dictionnaire amoureux des chats, tellement son récit est émouvant et son amour pour Goha,  énorme...

Ca sent le souvenir sans puer la nostalgie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marguerite 21/06/2010 12:32


C'est très tentant. Bonne idée de cadeau pour une Sophie ?


lili 21/06/2010 20:58



je ne sais pas vraiment, disons que la Sophie en question est une femme libre, une féministe, alors ça dépend aussi un peu de la personne... En tout cas, c'est un très joli livre !



Koulou 04/06/2010 11:06


c'est très tentant dit comme ça !

Une nouvelle série BD sympathique et familiale à découvrir ? ici si vous voulez, bien sûr.

http://lemondedekoulou.over-blog.com/article-19017851.html

ce que d'autres en ont pensé avant vous

http://lemondedekoulou.over-blog.com/pages/Titus_tome_1_Ils_en_ont_parle-489639.html


Bonne journée.


lili 06/06/2010 17:39



merci et sympa le blog



calypso 29/05/2010 21:16


Ton billet est tentant oui ! Mais je manque de temps pour le moment ;)


lili 30/05/2010 09:16



certes, ce temps nous fait souvent cruellement défaut, heureusement qu'il reste peu de temps avant qu'on puisse se consacrer plus sereinement à la lecture !



Anne Sophie 29/05/2010 10:12


ah il a l'air assez chouette ce livre !


lili 29/05/2010 11:55



il l'est, surtout qu'il a un avant goût de vacances, et qu'il s'adresse surtout aux femmes que nous sommes.



calypso 28/05/2010 20:24


Comme Véro, je n'étais pas vraiment attirée par ce roman, comme quoi !


lili 29/05/2010 11:56



Ah ? ben j'espère que mon billet t'auras donné un peu plus envie de le lire ?