Les poissons ne connaissent pas l'adultère, de Carl ADERHOLD

Publié le par lili

carl-aderhold--les-poissons-ne-connaissent-pas-l-adultere-oPrésentation de l'éditeur :

Tout juste relookée, Julia, à la veille de ses quarante ans, éprouve le besoin d'échapper à sa vie de femme mariée, de mère, de caissière et saute dans le premier train pour Toulouse. Elle y croise d’étranges passagers: Colette, la vieille dame, amoureuse de deux hommes ; Germinal, le contrôleur anarchiste ; Jean-Pierre, l'éternel dragueur ; une formation de choristes rock'n roll... Et Vincent, spécialiste des bestiaires médiévaux. « Les poissons ne connaissent pas l'adultère », écrit l'un des auteurs qu'étudie Vincent. Mais les héros de ce magnifique Paris-Toulouse ne sont que des humains... Dans ce voyage de toutes les fantaisies, Julia va tenter de renouer avec une vie plus juste, plus légère, plus libre.

 

Mon avis : Il y a de cela quelques mois ( ou petites années ), Carl Aderhold publiait un roman très drôle  : Mort aux cons, c'est donc avec impatience que j'attendais de lire ce deuxième roman. Force est de constater qu'il est largement à la hauteur du précédent opus, bien qu'il s'écarte quelque peu du thème précédent. Encore que, bien souvent, on sent poindre le con derrière les réactions de certains passagers de train assez déjanté et délirant. Carl Aderhold croque avec une plume moqueuse et intelligente ces personnages qui n'auraient jamais dû se rencontrer. C'est de ce melting pot incongru, dans un wagon, que se dégage toute la saveur des échanges, parfois totalement loufoques, entre cette caissière qui découvre sa liberté au matin de ses quarante ans et plante boulot, mari et fille pour sauter dans le train revoir sa cousine, avec laquelle elle conserve ses seuls bons souvenirs. Sa rencontre avec Vincent et ses "amis" va changer la donne et aboutir à des situations cocasses, parfois, mais toujours savoureuses. Pas vraiment de suspense, car on sait très bien ce qui va se passer pour chacun des personnages qui va se découvrir dans ce train, mais un plaisir lié aux dialogues à la fois drôles et surréalistes. Bref, un très bon moment à passer avec ces personnages, dont on se surprend, quelques jours après les avoir rencontrés au hasard des pages, à se demander ce qu'ils ont bien pu devenir !

Commenter cet article

lasardine 29/08/2011 11:59


voui! lol!


lili 30/08/2011 07:15







lasardine 23/08/2011 14:24


j'adore le tire!!


lili 24/08/2011 08:23



le titre, sans doute ?



Noukette 19/08/2011 16:02


Voilà qui me rappelle que j'ai Mort aux cons dans ma PAL, il faudra peut-être que je le lise s'il est si drôle !


lili 20/08/2011 08:18



Disons que ce n'est pas le même humour que Jaenada,  c'est plus ironique, mais tout aussi bon.