Les aimants, de Jean-Marc PARISIS

Publié le par lili

aimants Présentation de l'éditeur : C’est l’histoire d’un homme qui va rechercher dans l’écriture la jeune femme qu’il a perdue dans la vie. Ava, rencontrée alors qu’ils avaient vingt ans. Ava, qui fut l’amour, l’amie, l’âme sœur. Ava, qui s’est éteinte alors qu’elle brûlait de vie.
Et c’est bien la vie qui brûle dans ce roman. Étincelles de grâce, d’innocence, de violence aussi. Pendant toutes ces années, on dirait que ces enfants terribles se découvrent à chaque page. Quand ils se séparent à trente ans, c’est pour mieux se retrouver : d’amants, ils deviennent frère et sœur. Un autre miracle de l’amour. Un autre mystère aussi, puisque s’ils ne se sont jamais quittés, ils n’ont jamais vraiment pu vivre ensemble. Libres comme l’air, les deux complices auront joué avec le temps sans penser qu’il pourrait les blesser, ni se douter que la mort pourrait les séparer.
Ce roman d’une beauté fière et recueillie tue le temps et regarde la mort dans les yeux pour ciseler un magnifique portrait de femme entre ciel et terre.
Une femme dans sa vérité, ses lumières, ses ombres aussi. Secrète et solaire comme la poésie. Et dont la présence brille ici d’émotion et de grandeur.
Les aimants revient sur les pas d’un amour et rejoint l’éternité, parce que c’était elle, parce que c’était lui.

Mon avis :  MAGNIFIQUE ! Ce roman est absolument sublime. Jean-Marc Parisis manie la plume avec une élégance qui confine à l'orfèvrerie ; il ne nous plonge pas dans son histoire, il nous fait voler avec des mots qui tourbillonnent, une histoire d'une beauté et d'une tristesse incomparables. De quoi parle ce roman ? De l'amour, sujet rebattu, vaste, casse-gueule, cliché, et j'en passe. Un amour vu sur sa durée, dans son quotidien, dans ses non-dits, ses silences et ses douleurs et surtout dans ce qu'il a d'absolu et de transcendant. Parisis mêle la création littéraire, la poésie, l'amour de la littérature, la vie quotidienne, avec une telle virtuosité, qu'on en sort groggy. Difficile d'en dire plus... Impossible même. Cette phrase, p 74 reflète la beauté de la prose de Parisis :

"Ava s'entendait mieux avec les mots qu'avec les vivants."

Commenter cet article

Lili Pot de Colle 08/08/2010 14:02


Je l'ajoute à ma liste =)


lili 10/08/2010 10:58



Il est vraiment magnifique !



*** 21/06/2010 21:14


J'ai lu le livre , mais c'était difficile et je dois bien connaître ce livre pour l'école...


lili 22/06/2010 05:56



En quelle classe l'étudiez-vous ?



*** 21/06/2010 19:34


Est-ce que Ava a resté à abité chez lui quand ils se sont laissés ?


lili 21/06/2010 20:56



je ne m'en souviens pas du tout, pourquoi cette question ?



quelq'un 02/06/2010 21:39


Est-ce que vous pouvez dire ce qui se passe dans le livre, svp?


lili 03/06/2010 08:06



C'est très difficile à résumer; je dirais qu'il s'agit du récit d'une histoire 'amour qui court sur une vie, tantôt marquée par la joie, tantôt par la souffrance. C'est aussi le portrait
qu'un homme fait de celle qu'il a saisie, ou cru saisir dans cette histoire.



pimprenelle 11/03/2010 19:25


Avec un tel billet, difficile de résister!


lili 12/03/2010 09:11


Il est passionnant et je viens d'en choisir d'autres de cet auteur !