Le Clebs, de Hervé MESTRON

Publié le par lili

clebs 2

 

Extrait de la quatrième de couverture : Un banal concours de circonstances : votre femme s'est absentée pour vingt-quatre heures, vous en profitez pour sortir avec des amis, vous buvez un peu trop, à votre retour il fait nuit....Quant vous prenez conscience du détail qui cloche, ce silence incongru, il est trop tard. Vous avez écrasé le chien de votre femme.

 

Mon avis : Je déteste lire des magazines dans les salles d'attente des médecins, chez le coiffeur ou en attendant dans la voiture, ce qui fait que j'ai toujours un livre dans mon sac à main. Ce roman fait la taille idéale pour ces moments d'attente... Sauf que l'attente en question est parfois trop courte quand le roman est bon. C'est ce qui s'est passé avec ce tout petit roman, fort bien ficelé, drôle et pourtant dramatique : je l'ai littéralement dévoré en quelques minutes. Très vite, j'ai voulu savoir comment le narrateur allait s'en sortir avec sa bourde monstrueuse : car le caniche nain en question avait sauvé sa femme de la dépression après un accident de voiture qui l'avait laissée paralysée pendant six mois, c'est dire l'attachement de Cath à Paulo, le caniche. Comment Pete allait-il s'en sortir ? Pouvait-il s'en sortir ? Et se sortir de quoi ?

Après avoir planqué le cadavre du chien au fond du jardin, il s'apprête à accueillir sa belle-mère, très portée sur le jardinage...Aïe. Son voisin vient d'offrir un caniche à sa femme, au moment ou Paulo disparaît et Betty, le bébé caniche semble apprécier la maison de Pete et Cath, mais s'en prend violemment à Cath. Qui est ce mystérieux inconnu qui téléphone à Pete pour lui dire qu'il détient Paulo ? Pourquoi envoie-t-il des photos du crime ?

Désolée pour toutes ces questions, mais je ne peux pas vous en dire plus sans en dire trop ( c'est devenu coutumier chez moi, en ce moment ), mais je vous invite à lire ce petit roman qui vous fera certainement penser à un livre d'Emmanuel Carrère, mais chut !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
<br /> merci de soutenir encore mon pauvre Clebs qui a faim de... lecteurs !<br /> l'auteur du clebs<br /> hervé<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Je vous en prie, monsieur Mestron. Je viendrai certainement vous voir à Pierrefontaine les varans le 25 novembre pour les Petites fugues. Peut-être aurai-je la chance de discuter quelques minutes<br /> avec vous ?<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Tiens l'idée de départ a l'air originale : je le note !<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> c'est super original et bien écrit en plus, ce qui ne gache rien !<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> Grâce à toi, ce titre vient de s'ajouter à ma déjà bien trop longue LAL...<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> ah oups, désolée... J'espère qu'il te plaira !<br /> <br /> <br /> <br />
I
<br /> ça m'intrigue drôlement !<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> c'est une très bonne surprise en tout cas pour moi.<br /> <br /> <br /> <br />
Z
<br /> Excellent, j'adopte<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Je pense que ça te plairait !<br /> <br /> <br /> <br />