La solitude des nombres premiers, de Paolo GIORDANO

Publié le par lili

SOLITUDE Extrait de la quatrième de couverture : Les nombres premiers ne sont divisibles que par 1 et par eux-mêmes ; soupçonneux et solitaires, certains possèdent cependant un jumeau dont ils ne sont séparés que par un nombre pair. Maffia, jeune surdoué, passionné de mathématiques, en est persuadé : il compte parmi ces nombres, et Alice, dont il fait la connaissance au lycée, ne peut être que sa jumelle. Même passé douloureux, même solitude à la fois voulue et subie, même difficulté à réduire la distance qui les isole des autres. De l'adolescence à l'âge adulte, leurs existences ne cesseront de se croiser, de s'effleurer et de s'éloigner dans l'effort d'effacer les obstacles qui les séparent. Paolo Giordano scrute avec une troublante précision les sentiments de ses personnages qui peinent à grandir et à trouver leur place dans la vie. Ces adolescents à la fois violents et fragiles, durs et tendres, brillants et désespérés continueront longtemps à nous habiter.

Mon avis : Dès les premiers mots, on est comme happé par l'histoire. On découvre la petite Alice et on pressent déjà que c'est une héroïne qu'on aura envie de suivre pas à pas, sous les traits de cette petite fille, prisonnière de ce qu'on attend d'elle, chaussée de ses skis, mal à l'aise et n'osant dire à voix haute ce qu'elle ressent. Au chapitre suivant, on découvre les jumeaux : Michelle et Mattia chez qui se dessinent les prémices d'une tragédie, d'un secret, d'une blessure. Très vite, on sent ce qui va rapprocher ces deux êtres, si fragiles, si sensibles et pourtant si fort d'une certaine façon. Ils évoluent en parallèle : dès les premiers chapitres, ils sont comme deux entités incomplètes qui attendent de se rencontrer, ensuite vient la rencontre, forcément liée au hasard, puis les séparations... Mais même pendant ces séparations, ils sont proches l'un de l'autre, on se demande d'ailleurs si ce n'est pas leur absence mutuelle qui les rapproche, car même en vivant leur vie chacun de leur côté, ils sont irrésistiblement attirés par l'autre, ce qu'il fait, ce qu'il devient... J'ai trouvé ce livre magnifique, émouvant, bien écrit, doux, plein de poésie... Une petite bulle de tendresse dans cet univers où tout va si vite dans les relations humaines, où l'on se quitte avant même d'avoir appris à se connaître, où l'on ne cherche en l'autre que le reflet de ce qu'on croit être... Ce roman défie les apparences et nous laisse l'espoir de pouvoir exister à travers nos failles et nos blessures.

Commenter cet article

Azariel87 25/03/2010 21:30


Il est dans ma lal ce livre et j'ai encore plus envie de le lire après ton commentaire ;)


lili 26/03/2010 20:33


Merci ! je suis sous le charme de ce roman, vraiment ! je comprends qu'il ait eu tant de succès !


Jennifer 23/03/2010 16:48


J'adore la fin de ton commentaire : "Une petite bulle de tendresse dans cet univers où tout va si vite dans les relations humaines, où l'on se quitte avant même d'avoir appris à se connaître, où
l'on cherche en l'autre que le reflet de ce qu'on croit être... Ce roman défie les apparences et nous laisse l'espoir de pouvoir exister à travers nos failles et nos blessures."
C'est ça qui me donne envie de découvrir le roman. Ni la quatrième de couverture, ni l'histoire en elle-même qui ne me disent trop rien, mais plutôt tes impressions post-lectures :)
Peut-être aurais-je un jour l'occasion de découvrir ce roman !!
@ bientôt ;)


lili 24/03/2010 17:50


merci beaucoup pour ton commentaire, ça me touche vraiment !


Neph 21/03/2010 17:32


C'est le premier livre que j'ai lu en partenariat grâce à mon blog l'an dernier, et je l'ai adoré :)


Véro 21/03/2010 14:30


Ca me tente bien tout ça !


lili 21/03/2010 14:39


je te comprends, ce livre est vraiment bien, facile à lire et très émouvant !


francois 20/03/2010 18:48


ca a l'air d'un bon livre, .


lili 21/03/2010 13:59


hum hum cher François, je t'ai reconnuE !!!