La femme du V°, de Douglas KENNEDY

Publié le par lili

femme V Extrait de la quatrième de couverture : Quand Harry Ricks se retrouve dans une chambre de bonne du Xème arrondissement de Paris, lui qui quelques mois auparavant était encore professeur d'université et père de famille tranquille aux Etats-Unis, il croit avoir touché le fond. Mais voici que la mystérieuse et sensuelle Margit vient bouleverser sa vie. D'où vient Margit ? Comment gagne-t-elle sa vie ? Dépourvu de réponses, il se laisse envoûter. Jusqu'à ce que d'étranges coïncidences viennent perturber son quotidien...

Mon avis : Quel bon moment j'ai passé en lisant ce roman ! Je l'ai lu d'une traite, ne pouvant pas me résigner à l'abandonner, tant le suspense était intense. D'emblée, on plonge dans le cauchemar du héros, Harry, personnage plein de culpabilité, de poisse, de démons intérieurs... On se demande comment on peut tomber si bas en si peu de temps, et le talent de Kennedy est de nous persuader que cette descente aux enfers est plausible ; Harry va descendre brutalement les marches qui le mènent en Enfer, au gré de ses rencontres, de plus en plus malsaines... Si les trois quarts du roman tiennent parfaitement la route, tant dans la narration, le style, les événements, je suis plus sceptique quant au dernier quart du livre, en ce qui concerne l'histoire proprement dite de cette femme mystérieuse ; il m'est difficile d'en dire plus sans dévoiler l'essence même de ce roman, mais malgré mon scepticisme quant à Margit, je reconnais que la fin se tient, qu'on finit par accepter ce qui n'était pas évident quelques pages plus tôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Loizo 27/02/2010 17:24


Je l'ai lu il y a plusieurs mois et je n'en ai pas gardé beaucoup de souvenirs avec le recul, un livre agréable à lire mais sans plus, pas le meilleur de l'écrivain, à mon avis...


lili 02/03/2010 08:11


Je n'en ai pas encore lu beaucoup de lui, mais j'ai bien aimé celui-là !


berry 27/02/2010 09:51


je l'ai vu au salon du livre à paris l'an dernier
j'ai fait dédicacé La femme de Vè pour ma mère et L'homme qui voulait vivre sa vie pour moi
pour ma mère, il a écrit: "un cadeau de Bérénice pour sa maman, j'espère que mon livre vous plaira"
et puis il a pris le temps de discuter 3 min alors qu'une centaine de personnes étaient passées et qu'une centaine attendait derrière moi!!


lili 02/03/2010 08:12


sympa comme tout, cet homme là, dis donc !


berry 26/02/2010 22:09


ce n'est pas mon livre préféré de Douglas Kennedy mais il est vraiment prenant comme tous ses romans que j'ai lus
m'en reste quelques uns à lire d'ailleurs
et si tu as l'occasion de le croiser, il est vraiment très sympa!! accessible, souriant même après une centaine de dédicaces (qu'il personnalise)


lili 27/02/2010 09:01


Je crois que je vais tous les dévorer à ce rythme là ! j'espère d'ailleurs avoir l'occasion de le croiser un jour, mais bon, je n'y crois pas !