La connexionneuse d'Eric MOUZAT

Publié le par lili

eric-mouzat-la-connexionneuse-livre-878525656 MLPrésentation de l'éditeur : A quarante ans, Brigitte a entièrement consacré son existence à ses deux fils et à un mari de plus en plus accaparé par son travail. Quoi d'étonnant à ce qu'elle se sente seule lorsque ses enfants partent dans le Sud ? Elle décide alors de se ressaisir, prenant soin de son corps en l'abandonnant aux mains expertes de Chloé, la troublante esthéticienne, à laquelle elle ne cesse de penser. Puis, elle découvre, presque par hasard, les sites de rencontre sur Internet. Elle dont la vie n'a jusqu'ici jamais connu le moindre débordement se crée deux profils antagonistes, à travers lesquels elle va multiplier les rencontres : un inconnu qu'elle retrouve pour faire l'amour dans un hôtel, et surtout Guillaume, l'ami d'un de ses fils, avec qui elle noue une relation plus complexe. Mais l'aventure ne peut exister sans danger, et l'ivresse de cette nouvelle liberté sexuelle va mener Brigitte bien au-delà de ce qu'elle aurait pu imaginer...

 

Mon avis : Pour ma troisième participation à ce mardi coquin organisé par notre chère Stephie, j'ai eu la chance de recevoir ce livre voyageur, gentiment envoyé par Noukette. J'étais assez déçue de n'avoir pas pu participer au précédent mardi et je me réjouissais ( sans mauvais jeu de mots ), à l'idée de cette lecture qui allait sans doute m'émouvoir voire m'émoustiller quelque peu...Je suis restée sur ma faim, car comme le disais si bien Lasardine dans son billet : les fantasmes de Brigitte sont les fantasmes de Brigitte et pas ceux de lili ! Disons même que certaines de ses aventures, si elles ne manquaient pas de sel, n'ont pas trouvé écho en moi ou alors un peu de dégoût et de peur pour une scène vers la fin, qui confirme que le fantasme de viol n'est pas forcément inscrit dans tous les gènes féminins. Bref, j'ai néanmoins cherché à comprendre pourquoi cette frigidité soudaine face à des textes qui ne m'ont jamais choquée, au contraire... Eh bien, je pense que je préfère les recueils de nouvelles, dans ce genre de littérature érotique, car je trouve que l'intérêt s'émousse au fil des pages, dans les romans érotiques. Je vais évidemment ne pas m'en tenir à de telles considérations et pousser jusqu'à une analyse scientifique approfondie en lisant au moins trois ou quatre nouveaux ouvrages et en participant à chaque Le premier mardi c'est permis, jusqu'aux grandes vacances, au moins, pour vérifier ma théorie. Je pense que c'est le plus sage, non ? Avis de Sandrine aussi, avant que j'oublie : clic

 

MARDI+STEPHIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lasardine 10/12/2011 16:33

les fameux fantasmes de Brigitte... lol!

lili 11/12/2011 11:31



ou lolo ! bon d'accord, c'est nul, mais je partage ton opinion à 99%, je me réserve 1% de contradiction interne à moi-même !



Stephie 08/12/2011 20:55

En effet, on a fait plus émoustillant en la matière. C'est bien écrit mais niveau fantasmes en effet, on sent bien que ce n'est pas écrit par une femme...

lili 08/12/2011 21:28



tout à fait, les nanas sont plus hot, ou du moins connaissent mieux nos désirs et nos fantasmes... En littérature, hein !



Philippe D 07/12/2011 21:53

Bon, là, je passe...
Bonne fin de semaine.

lili 08/12/2011 19:35



hi hi, je comprends !



L'Irrégulière 07/12/2011 12:12

Bon, il n'a pas l'air réussi réussi, celui-là...

lili 07/12/2011 12:44



ah, ben ce n'est que mon avis, lis celui des autres miss !!



Noukette 07/12/2011 00:49

Sacrément dévergondée cette Brigitte quand même ! Je suis d'accord pour la fameuse scène en tous cas, perso ce n'est pas un de mes phantasmes !

lili 07/12/2011 12:42



ah oui, carrément, c'est même hyper glauque !