La bible de Darwin, de James ROLLINS

Publié le par lili

la bible de DarwinExtrait de la quatrième de couverture : Breslau, août 1945. Dans les décombres du IIIe Reich agonisant, un physicien allemand porteur des résultats des recherches ultrasecrètes menées pour Heinrich Himmler, le tout-puissant chef de l'ordre noir SS, fuit l'avancée soviétique. Aujourd'hui, quelque part dans l'Himalaya Au Népal, les moines d'un monastère bouddhiste ont été décimés par un mal inconnu. Sur place, Lisa Cummings, médecin, et Painter Crowe, agent de la Sigma Force, découvrent un cauchemar : les moines semblent avoir sombré dans la folie, le meurtre, et le cannibalisme. Au même moment, à Copenhague. L'exemplaire de la Bible ayant appartenu à Charles Darwin doit être mis aux enchères et déchaîne une lutte meurtrière pour sa possession. Quel secret recèlent ces pages soigneusement annotées ? Et quel lien peut-il y avoir entre Darwin et un laboratoire troglodyte en Pologne, oublié depuis 1945 ? Soixante ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les monstres dont rêvaient d'accoucher les maîtres du IIIe Reich sont sur le point de voir le jour...
Mon avis : J'ai beaucoup aimé ce roman, même si je reconnais que l'étendue plutôt limité de mes connaissances scientifiques a été un frein dans ma lecture. Certes, ce n'est pas un polar scientifique, mais il est quand même souvent question de théories scientifiques, de physique quantique, de neutrons, protons et autres sales bestioles qui expliquent pourquoi je me suis dirigée dans une filière littéraire !
L'aspect historique, avec la référence aux nazis et aux thérories eugénistes, ainsi que les allusions aux runes et aux cultes nordiques m'ont fait penser à plusieurs reprises à Anges et démons, de Dan Brown, que j'avais particulièrement apprécié.  De nombreux aspects et thèmes développés dans ce roman, d'ailleurs, m'ont fait penser aux bouquins de Dan Brown : le créationnisme, l'évolution, les aspects scientifiques, renvoyaient dans ma mémoire, à Forteresse Digitale. Rollins distille trois histoires en apparence lointaines : au Danemark, aec un bibliophile et une kleptomane, au Népal avec des scientifiques, puis dans une réserve étrange en Afrique du Sud, chasse gardée d'Afrikaners puissants...
Un regret, néanmoins, subsiste, celui de ne pas être plus calée en sciences, car malgré tout, ma compréhension et mon plaisir en ont un peu souffert. Bref, un bon roman, quoiqu'un peu long et versant parfois dans des clichés ou des scènes téléphonées, mais je ne peux en dire plus sans dévoiler d'intrigues...

Commenter cet article

Anneso 02/02/2010 19:59


le theme :)


lili 02/02/2010 20:16


oki


soph 02/02/2010 14:12


pas vraiment mon genre de lecture, mais qui sais .... a plus tard pour d'autres decouvertes


lili 02/02/2010 17:16


ça vient, ça vient...


100choses 02/02/2010 09:34


je suis quand même bien tentée par ce livre, mais si je ne suis pas non plus un petit génie en sciences.


lili 02/02/2010 17:17


Après c'est vraiment une affaire de goûts, c'est sûr !


Anneso 02/02/2010 08:02


ca ne me dit pas trop...


lili 02/02/2010 17:18


c'est le thème ou mon avis ?


Neph 01/02/2010 18:20


Ah, j'adore quand l'Histoire se croise comme ça ! J'ai toujours eu un faible pour les romans ésotériques, mais je suis aussi tombée sur des ratages dans le lot... Là, les moines cannibales, c'est
déjà impressionnant !


lili 01/02/2010 18:47


si tu es branchée par les moines cannibales, ça ne dure qu'une dizaine de pages, au début... Le côté gore est présent dans les premiers chapitres, mais s'essouffle vite, quand même !