L'herbe bleue

Publié le par lili

herbe 10 Présentation de l'éditeur : L'herbe bleue est le journal intime d'une jeune droguée de quinze ans. Cet ouvrage ne prétend pas décrire le monde de la drogue chez les jeunes. Il n'apporte aucune solution à ce problème. C'est une chronique personnelle, spécifique, qui, en tant que telle, permettra peut-être de comprendre un peu l'univers de plus en plus compliqué dans lequel nous vivons. Les noms, les dates, les lieux et certains événements ont été changés, selon le désir de toutes les personnes mêlées à ce récit.

 

Mon avis : Quand Calypso a proposé son challenge, j'ai tout de suite pensé à ce roman que j'ai dû lire au moins une fois par an depuis mon adolescence, d'ailleurs, je me demande qui ne l'a pas encore lu... Je ne vous parlerai donc pas du contenu que tous ou presque connaissent, mais des impressions de lecture qui changent, s'enrichissent à chaque nouvelle incursion dans le monde d'Alice. Quand j'étais ado, j'étais totalement persuadée que cette histoire était vraie, du début à la fin, et j'imaginais une Alice en chair et en os, en proie à ses démons, qui cherche à lutter, mais dont la volonté s'amenuise de jour en jour et de fréquentation en fréquentation. Je ressens toujours un malaise à la lecture des "aventures" d'Alice, du premier contact avec la drogue jusqu'à la toute dernière page. Je suis toujours aussi secouée par la description de ses bad trip, ou de ses descentes, et toujours aussi énervée par ses pseudo prises de conscience et ses bonnes résolutions, assorties quelques lignes plus loin d'un " Je ne sais pas si je dois me couvrir la tête de cendres ou crier ma joie...", bref Alice a été la copine, l'ange noir de nombreuses ado, je ne sais pas si elle a évité beaucoup de carrières de junkies, mais j'ai souvent acheté ce livre pour l'offrir, et je tenais à présenter ici la couverture du mien, une antique et authentique couverture, très 70's, très cliché, certes, mais tellement Alice, à mes yeux...

 

Merci encore à Calypso pour ce challenge qui m'a permis de revisiter ce "classique", grâce au mot "bleu" !

Un-mot-des-titres

Commenter cet article

calie 01/11/2011 21:09


bon prof ;)


lili 02/11/2011 08:51







Cleo. 01/11/2011 10:25


Ha je viens d'apprendre la supercherie grâce à toi! Je l'ai lu et relu ado. Aujourd'hui je le conseille à mes élèves. :)


lili 02/11/2011 08:55



oui, la supercherie est décevante, mais pas tant que ça en fait, je ne sais plus trop quoi en penser, d'ailleurs !



calie b 23/07/2011 14:57


chacun a son ressenti. je vois plutôt ça comme un outil pédagogique... qui rapporte peut être pas mal d'argent! mais après tout tant que ça ouvre les yeux même d'un seul jeune sur la drogue... mais
je comprend qu'on puisse être choqué !


lili 24/07/2011 11:42



tout  à fait d'accord !



Sara 22/07/2011 14:31


La supercherie littéraire me bloque un peu... Du coup ce livre me semble avoir été juste un coup marketing, un produit et cela lui enlève son intérêt. J'ai sans doute tort...


lili 24/07/2011 11:43



je n'ai appris la supercherie qu'après une dizaine de lectures au moins, donc, ça n'a pas émoussé mon intérêt.



calie b 18/07/2011 20:40


je suis d'accord avec toi, ma mère était intervenue à l'époque, elle trouvait très injuste sa réaction d'autant que je m'étais mise en quatre pour ce devoir et la lecture était LIBRE, mais a part
me changer de collège elle n'a rien pu faire la pauvre ;) par chance j'ai eu ensuite d'excellents profs de français qui nous faisait lire le petit chaperon rouge entre autre ( a la découverte des
messages cachés ;) ) bref je comprend ton attachement à ce livre il est vraiment génial


lili 19/07/2011 09:48