Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte, de Thierry JONQUET

Publié le par lili

Ils-sont-votre-epouvante-et-vous-etes-leur-crainte 2

 Extrait de la quatrième de couverture : Septembre 2005, Anna Doblinsky rejoint son premier poste en collège à Certigny, dans le 9-3. Zone industrielle, HLM, trafics et bagarres entre bandes rivales, influence grandissante des salafistes, voilà pour le décor. Seul Lakdar Abdane, jeune beur très doué, sort du lot. Pourtant, une erreur médicale va bouleverser sa destinée...

 

Mon avis : Attention, roman explosif ! une histoire somme toute banale de la violence ordinaire en banlieue, pendant les émeutes de 2005. La violence est omniprésente et va crescendo : les banales incivilités succèdent aux injures avant de laisser place à une violence verbale et physique, où se mêlent intolérance, racisme, antisémitisme, mysogynie... On passe d'un collège de banlieue dans lequel nul ne souhaiterait se voir envoyer, ni élève, ni prof, ni personne, à des appartements qui recèlent la violence et la haine de l'autre sous toutes ses formes, qu'elles soient pathologiques ou culturelles. Ce roman m'a littéralement glacée, jai ressenti un vrai malaise à sa lecture, mais je me disais que ce n'était qu'une fiction... Et pourtant la note finale de l'auteur nous prouve que ce qu'il nous a raconté sous la forme romanesque a pris racine dans des réalités tangibles, et nous livre les sources auxquelles on peut hélas se référer. En résumé, je dirais que ce roman est la rencontre entre La journée de la jupe et un polar d'Olivier Marchal... mais en plus glauque et plus réaliste encore. Je découvre aussi avec ce roman Thierry Jonquet, dont je pense dévorer l'oeuvre au plus vite tout en regrettant qu'il soit parti si tôt.

Commenter cet article

lasardine (la ronde des post-it) 28/04/2010 12:51


mon tout premier Jonquet a été "Mémoire en cage", et c'est celui là qui m'a donné envie d'en lire d'autres, donc je le conseille!


calypso 24/04/2010 08:03


J'ai tellement aimé Mygale et La bête et la belle que j'ai réellement envie de découvrir tous les autres.


lili 24/04/2010 11:34



Je note tes titres, en attendant, merci !



zorane 21/04/2010 17:41


Je l'ai eu en main . Je note


lili 22/04/2010 11:28



Attention, il semblerait que ce titre soit très différent des autres de Jonquet, mais je ne le connais pas encore assez/



David C. 21/04/2010 00:02


Dans le débat actuel autour de la violence en banlieue, lors de la campagne pour la Présidentielle de 2007 Jacques Cheminade avait donné quelques pistes de réflexion autour déun vrai projet de
désenclavement de la banlieue, le Plan Jaures :

- arrêter toute mesure provocatrice du type de celles proposées par MM. Sarkozy, Villepin et de Villiers, comme expulser les étrangers en situation régulière arrêtés lors des émeutes ou
orienter des jeunes de 14 ans vers l’apprentissage, en cassant toute perspective de promotion sociale réelle ;

- redéployer réellement une police de proximité, rétablissant l’ordre et rendant l’espace public aux jeunes, et tisser un réseau de médiateurs sociaux grâce à des emplois jeunes, pour éviter
d’avoir recours à des CRS ou à des brigades de gendarmerie inexpérimentées ;

- redonner, bien au-delà de ce que prétend faire M. de Villepin, de réels moyens aux associations (par exemple, les crédits du Fonds d’intervention pour la ville et ses subventions aux
associations ont diminué de 40 % entre 2004 et 2005) et aux boursiers ;

- multiplier les cours d’alphabétisation et de soutien scolaire, au besoin par la mobilisation de retraités bénévoles et prévoir le suivi cas par cas de chaque élève par une équipe pédagogique,
avec des classes de quinze à vingt-cinq élèves maximum ;

- prévoir dans chaque collège une assistante maternelle et sociale aidant et motivant les enfants et leurs parents. Les soins de dentisterie et de lunetterie doivent être enfin remboursés : il
ne s’agit pas ici de rentabilité financière, mais de simple dignité humaine ;

- la mise en place systématique d’écoles de la deuxième chance, fournissant à la fois une formation générale et une formation professionnelle. Or il n’y en a que huit aujourd’hui et l’Etat ne les
finance pas ; il faut le faire sans délai, en les multipliant ;

- créer dans chaque quartier une « maison du citoyen » regroupant dans des conditions de proximité tous les services administratifs aujourd’hui trop dispersés ou installés en dehors de la
cité (CAF, services judiciaires, services de police, services d’accueil et de renseignement, interprétariat, cours pour adultes, activités d’animation) ;

- stopper une politique d’imposition et de contributions sociales qui favorise les riches au détriment des pauvres et des classes moyennes ;

- interdire les jeux de hasard destructeurs, de type Rapido, Point-courses et vidéopokers dans les bars, et réglementer plus sévèrement les jeux vidéo violents ;

- assurer un service d’eau potable à bas prix (le prix de l’eau a augmenté de 38 % en dix ans !), en rétablissant les régies communales et inter-communales ;

- donner à tous un logement digne de ce nom, pas une cage à lapins, et imposer aux communes (241 communes, Neuilly en tête) qui ne respectent pas les 20 % social des amendes de 1000 euros (et
non 150) par logement manquant, affectés à la construction de logements sociaux ;

-offrir un avenir chez eux aux travailleurs africains. Notre première tâche doit être de faire de l’Afrique un nouvel Eldorado. Notre premier devoir est d’arrêter le pillage d’une caste dirigeante
maintenue au pouvoir par les colonisateurs financiers. Alors l’émigration pourra devenir un choix, et non une fatalité sociale. Les terribles images de Ceuta et de Melilla ont contribué à enflammer
nos banlieues ; la seule solution pour empêcher qu’elles se reproduisent est de développer l’Afrique ;

lire la suite : http://david.cabas.over-blog.fr/article-faire-face-a-la-violence-sociale-48982827.html

Le blog de David C.
david.cabas.over-blog.fr


lili 22/04/2010 11:31



Disons que je m'intéresse surtout au côté littéraire du texte, même si le débat politique et philosophique s'y prête aussi, bien sûr/ Mais je ne souhaite pas entrer en polémique ici, ce n'est pas
vraiment le sujet de mon blog.



lasardine (la ronde des post-it) 20/04/2010 22:03


le peu que j'ai lu de cet auteur m'a énormément plu!!
je ne connais pas encore celui ci mais j'ai bien l'intention de m'y plonger un de ces quatre, comme avec le reste de ses titres!!


lili 22/04/2010 11:31



Tu me conseillerais quel autre titre ?