Hors d'atteinte, d'Emmanuel CARRERE

Publié le par lili

hors

Extrait de la quatrième de couverture : Frédérique est professeur de collège. Elle vit avec son fils Quentin, séparée du son mari Jean-Pierre, qu'elle voit souvent, avec qui elle passe parfois des vacances. Ainsi les quelques jours de la Toussaint, à Trouville. Si on allait finir la soirée au casino ? La roulette ? Un jeu simple. Frédérique a trente six ans. Elle joue pour la première fois le 36, perd, rejoue, gagne. Et rentre à Paris. Elle étudie, comme on prépare un concours, les différentes catégories de mises : plein, transversale, cheval, sizain... Et repart jouer. Par passion ? Allons donc. Ces vertiges lui vont mal. Son lot, c'est l'envie de les éprouver. Un jour pourtant, sans rien décider, elle abondonne à la roulette la conduite de sa vie et se met au pied du mur, en espérant, après l'avoir sauté être enfin délivrée, hors d'atteinte...

 

Mon avis : J'avais lu ce roman, il y a très longtemps et c'est avec plaisir que je l'ai redécouvert, sous l'impulsion du challenge Découvrons un écrivain, chez Pimprenelle !  Cette histoire est passionnante, on s'identifie rapidement à la narratrice, jeune femme un peu désabusée, blasée, tombant sous l'emprise du jeu, du casino et de ses fastes. Les descriptions des salles et des joueurs, des rencontres sont parfaitement maîtrisées, et en relisant ce roman, j'en ai perçu la dimension cinématographique. Pour moi, Frédérique, c'est Catherine Deneuve, belle et lointaine, le regard figé loin, on ne sait pas trop où... ce roman est enivrant, comme le jeu, dont on ressent parfaitement les mécanismes, les travers et l'addiction qu'il peut susciter. Je vous laisse en compagnie de Pimprenelle pour découvrir les autres avis sur d'autres romans...logo-carrere

Commenter cet article

soph 14/04/2010 22:52


une bonne lecture pour la rentree prochaine, en plus une salle de casino!


lili 16/04/2010 15:42



je te prête si tu veux !



Stephie 14/04/2010 20:07


eh bien, tu vois, je me suis royalement ennuyée pour ma part ;)


lili 16/04/2010 15:40



les goûts différent effectivement, mais j'aime cette ambiance justement, cette lenteur qui confine à la langueur, je me suis sentie assez proche du personnage principal, cette fois-ci !



pimprenelle 14/04/2010 19:55


Je suis ravie de voir que ta lecture t'a plu! Par contre, je suis étonnée car Stéphie avait choisi le même titre et elle en a abandonné la lecture! Comme quoi, d'un lecteur à un autre!


lili 16/04/2010 15:39



oui, et c'était une très bonne idée que ces découvertes d'auteur... Je me prépare pour la prochaine édition, comme je ne connais pas bien Fred Vargas... Et il me reste à publier mon billet sur La
Moustache !