Faux coupable, de John KATZENBACH

Publié le par lili

faux coupableExtrait de la quatrième de couverture : Il s'appelle Michael O'Connell. Il est jeune, beau garçon, charmeur et... fou à lier. Au cours d'une soirée, il fait la connaissance de la séduisante Ashley Freeman, qui tombe sous le charme. Et signe, sans le savoir, un pacte avec le diable. Car comment aurait-elle pu deviner que son partenaire d'une nuit, dont elle essaie vainement de se débarrasser, allait décider qu'elle serait la femme de sa vie ? Outre ses e-mails incessants, et de plus en plus menaçants, O'Connell agresse sauvagement un soupirant de la jeune fille et le laisse pour mort. Quand le père d'Ashley lui propose de l'argent, le harceleur se contente de lui rire au nez... avant de s'attaquer sérieusement à la famille de sa " dulcinée ". Que peuvent faire des gens raisonnables face à un fou criminel, à l'intelligence diabolique ? Agir en dehors des lois et mettre le monstre hors d'état de nuire, une bonne fois pour toutes. Mais sauront-ils se montrer plus malins, plus rusés, plus violents encore que leur adversaire ?

Mon avis : J'avais envie de me lire un bon vieux polar, avec un suspect, un coupable, un mobile farfelu, et une victime. Tout y est... Tout : un suspect plutôt bien décrit, qu'on aime détester et qui fout quand même un peu la trouille, un mobile bien tordu, des victimes, des suspects...Sauf que la victime initiale pourra devenir suspecte voire coupable, comme tous les protagonistes de ce thriller qui serait réussi, si ce n'étaient ces longueurs, ces pages parfois inutiles, et hélas, cette fin quand même prévisible. Bref, tous les ingrédients étaient là, mais la sauce n'a pas pris, malgré les quelques 500 pages.

Commenter cet article

pimprenelle 21/01/2010 18:54


J'ai lu L'analyste de cet auteur et j'avais adoré! Celui-ci me paraît bien également, dommage que tu n'aies pas apprécié davantage!


lili 24/01/2010 14:44



J'ai regretté surtout les longueurs et l'absence d'un élément que je n'arrive pas à qualifier, mais je note ta référence, histoire de ne pas rester sur ma faim.