Connard, d'Arièle BUTAUX

Publié le par lili

butaux

Extrait de la quatrième de couverture : On connaissait le mot de Cambronne... voici celui d'Arièle
Butaux. Avec une férocité bienveillante, Connard ! s'immisce dans les alcôves de trois inséparables chipies : Caroline, cascadeuse de l'amour touchée par le syndrome Ikea; Florence, jeune divorcée radieuse; Elise, sage épouse et mère tentée par le démon de midi. Toutes trois sur le point de lui dire, à ce démon, le mot de sept lettres qui leur brûle les lèvres... Les déboires des un(e)s faisant bien souvent le bonheur des lecteurs(trices), on ne résistera pas à la curiosité de s'inviter à dîner chez d'ex-beaux-parents, au plaisir régressif d'aller chercher au pressing une robe de mariée périmée, au voyeurisme de partager une nuit d'amour entre une boîte de boules Quiès et une urne funéraire... Car rien ne marche comme il faut dans ces parades amoureuses boiteuses où, du prêtre au serial killer, le mâle déboussolé ressemble à une énigme pour cruciverbiste: "Condamné à vivre dans le noir" A-V-E-U-G-L-E ? Non: C-0-N-N-A-R-D !

Mon avis : Un super bouquin !  Que du plaisir : des nouvelles rythmées, voyageant entre les genres, tour à tour romantiques, drôles, tristes, et même policières. Les trois héroïnes ne sont pas des dindes telles qu'elles peuvent parfois apparaître dans les romans féminins, ce sont des filles normales, parfois fragiles, parfois futiles, souvent inquiètes ou fragiles. Arièle Butaux écrit avec un style très agréable, simple, efficace et parsème les pages de quelques perles, dont je vous livre celles que j'ai trouvées les plus savoureuses :
" Certaines personnes se mentent tellement qu'elles regrettent d'avoir obtenu ce qu'elles croyaient désirer."
"Peau sèche, varices en plan de métro, chairs vaincues par la pesanteur, l'été tombe sur cette femme avec son cortège de petites horreurs."
La nouvelle "Ainsi soit-il", est un trésor de cruauté mentale, de manipulation... J'ai dû relire plusieurs fois la fin de cette nouvelle à chute tellement j'ai été soufflée par la révélation ( disons que j'étais en telle empathie avec l'héroïne que j'ai eu du mal à en croire mes mirettes ). "T'es où "est à la fois drôle et romantique et je pense que beaucoup d'entre nous se reconnaîtront dans cette femme amoureuse, dans les doutes des premiers jours, qui perd la tête et se perd en imaginant le pire.
"Souvenirs" fait vraiment froid dans le dos, tout comme "Un signe du destin";
Bref, je recommande chaudement ce livre à toutes et à tous !

Commenter cet article

Animel 05/05/2015 21:27

Je n'ai pas compris ton analyse de la fin de "Ainsi soit il", tu m'expliques ?

Marie L 11/02/2010 19:08


Le titre m'a bien fait rire, ce n'est pas souvent qu'on en trouve de pareils! Et ce que tu en dis me plaît (encore une fois)! Et hop, sur ma wishlist!


lili 12/02/2010 19:11


merci !


soph 09/02/2010 09:03


c'est vrai ,dans ce domaine tu dois etre hors classe...au passe bien evidement.


soph 08/02/2010 08:47


c'est vrai je passe un bon moment avec ce livre. A bientot pour mon commentairede fin


lili 08/02/2010 19:05


profite, c'est rare de passer un bon moment avec un connard, tu sais que je suis passée maître dans cet art là  !!!