Comme à Hollywood, de Camille POUZOL

Publié le par lili

comme à-copie-1 Extrait de la quatrième de couverture : Il est américain, elle est parisienne.
Ils se rencontrent par hasard dans la foule d'un lieu mondain. La première nuit. Les nuits d'après. Il raconte Juliette. L'envie qui renaît, les moments doux, l'espoir, tout ce que cela va bouleverser. Une histoire d'amour presque comme toutes les autres. Sauf que cet homme, c'est la plus grande star du cinéma mondial, l'acteur le mieux payé d'Hollywood. Alors, ça change un peu tout. De festivals en soirées démesurées, des rues de Rome aux plages californiennes, ils vont simplement essayer de s'aimer.
Il entraîne Juliette au coeur de son monde, et face à l'étrangère, la guerre est déclarée. Plongée dans cet univers factice, cruel et codifié, combien de temps peut-elle lutter pour protéger leur fragile intimité? Cette femme bien réelle le confronte à ce qu'il est. Du néant à la gloire, elle fait remonter en lui les souvenirs, des blessures de l'enfance aux premiers castings, les injustices, les trahisons, les choix imposés...

 

Mon avis : Cette lecture m'a été proposée parLivraddict et les éditions Robert Laffont, que je remercie toutes deux. C'est un avis assez mitigé que je vais livrer aujourd'hui ; car si par bien des aspects, ce roman m'a charmée, d'autres aspects l'ont  rendu assez décevant. Les premières pages m'ont fait craindre un enième roman sur les stars torturées de Hollywood, sur leurs petits problèmes, bobs à l'âme et autres prises de conscience accompagnées de cocaïne et autre.. Eh bien non, enfin, pas tout de suite, les premiers chapitres sont très amusants, décalés, assez ironiques et certains passages sont absolument exquis, comme l'explication que le narrateur donne quant à la fameuse scène qu'il jouera, sans jamais y croire une seconde et qui lui vaudra un Oscar, son point de vue comparé aux exclamations enthousiastes qui accompagnent sa remise de prix est un pur délice qui fait prendre conscience ( s'il le fallait encore ) du gouffre qui sépare les "stars" des critiques et des spectateurs... Cependant, la deuxième partie de ce roman ne tient plus, selon moi, les promesses du départ : trop d'introspection, trop d'évidences et de lieux communs... Sauf quand le narrateur évoque sa vie de famille, son jeu du shadow jumping avec son plus jeune frère, qui sont de forts jolis moments, racontés avec beaucoup de poésie. L'histoire d'amour avec Juliette fait évidemment penser au film "coup de foudre à Notting Hill", et on sent assez vite comment l'histoire va s'achever pour le couple, à la fois bien assorti et pourtant si dissemblable. Bref, ce roman n'est pas désagréable, mais un peu inégal à mon goût, n'osant pas suffisamment rentrer dans le lard du star system, et montrant parfois le héros comme un cliché hollywoodien... Cependant, le style de Camille Pouzol est vraiment agréable à lire et je pense en lire d'autres de cet auteur cet été...

Commenter cet article

pimprenelle 14/06/2010 10:43


Je passe, ma PAL déborde de tous les côtés!


lili 15/06/2010 05:52



oh...c'est la saison des PAL qui croulent et débordent en ce moment !



Irrégulière 13/06/2010 20:24


oui bon, pas indispensable quant on a une PAL prête à s'écrouler, si je comprends bien...


lili 14/06/2010 05:56



tout à fait... même si ça reste une lecture plaisante !