Cantique de la racaille, opus 2, de RAVALEC

Publié le par lili

RACAILLE 2 Présentation de l'éditeur :

Quinze ans après, Gaston sort de prison.

Comment un petit voyou qui se rêvait chef d'entreprise peut-il devenir paparazzo, medium et agent secret, avant de plonger dans les annales du monde et d'être sauvé par les charmes de l'amour ?

Un roman haletant.

 

Mon avis : Tout d'abord, je tiens à remercier Livraddict et les éditions Fayard, pour ce partenariat. J'ai été intriguée cet été, lorsque Livraddict a proposé ce partenariat. Comme beaucoup de monde, je connaissais Ravalec, je n'avais rien lu de cet auteur, mais j'avais vu Un pur moment rock n' roll, qui m'avait beaucoup plu. Quant à Cantique de la racaille, j'en avais entendu parler, mais je ne l'avais pas lu... Hélas, car j'ai eu un peu de mal à comprendre de quoi il retournait pour le pauvre Gaston, qui sortait de prison après 15 de réclusion. Comme lui, je me sentais un peu perdue, mais j'ai bien aimé les premiers chapitres où il découvrait notre monde actuel et sa candeur face à Facebook m'a beaucoup amusée. Cependant, je n'ai pas pu m'empêcher de faire le rapprochement avec un roman de Beigbedder , je crois qu'il s'agit de Vacances dans le coma, ou Nouvelles sous extasy. J'ai trouvé quelques ressemblances entre Gaston et Marc  Marronnier, le héros de Beigbeder, mais autant j'ai souri, ri, réfléchi avec Marronnier, autant Gaston m'a vite ennuyée. Ses aventures rocambolesques, ses rencontres à peine croyables avec des personnages qui n'avait pour nom que des surnoms  m'ont fait sourire au début, puis m'ont clairement assommée. L'épisode sur le yacht aurait pu être meilleur, selon moi, s'il n'avait pas été aussi exagéré. Ceci dit, je ne fréquente pas les people, peut-être que ce raconte Gaston est vrai, ou réaliste : la drogue, les orgies, le fric... Quoi qu'il en soit, je n'ai pas pu m'empêcher de penser aux héros de Beigbeder et me dire, que Gaston leur ressemblait étrangement, en moins intéressant et moins drôle. En conclusion, je reconnais être passée à côté de ce roman, qui m'a paru plaisant, par moments, mais totalement halluciné et hermétique à d'autres moments. Sans doute aurais-je dû lire l'opus 1, pour mieux pénétrer dans l'univers de Ravalec.

Commenter cet article

DF 08/10/2010 09:45


En effet - mais je trouve l'argumentation de LIRE un rien légère... l'article se trouve sur une page réservée aux déceptions de la rentrée, du numéro de septembre il me semble.


lili 09/10/2010 09:51



Merci pour l'info en tout cas !



DF 06/10/2010 23:10


Ah, moi, il m'a fait passer un bon moment! Mais je me sens un peu seul: "LIRE" l'a descendu en flammes, et sur la blogo, les avis sont mitigés.

Quant au tome 1, il reste cultissime en effet, avec une petite musique particulière - un nouveau sens au mot "haletant"!


lili 08/10/2010 06:09



Je lirai certainement le tome 1, histoire de ne pas rester sur une mauvaise impression. J'ignorais que LIRE l'avait descendu, je vais d'ailleurs l'acheter pour lire tout ça !



pimprenelle 01/10/2010 18:29


On me l'avait proposé mais j'ai décliné car je n'avais pas lu le premier tome.


lili 02/10/2010 09:24



J'ai lu quelques critiques disant qu'on pouvait se passer de la lecture de l'opus pour comprendre le 2... Je ne suis pas tout à fait d'accord !



Irrégulière 30/09/2010 15:02


Moui, bon, pas indispensable alors !


lili 01/10/2010 05:53



Connaissant (un peu) tes goûts, je confirme !