Bifteck, de Martin PROVOST

Publié le par lili

Bifteck-martin-provost-205x300 Présentation de l'éditeur : Chez Plomeur, à Quimper, on est boucher de père en fils. Dès sa puberté, en pleine guerre de 14, André, fils unique de Loïc et Fernande, développe un don très particulier, celui de faire « chanter la chair » – et pas n’importe laquelle : celle des femmes qui viennent faire la queue à la boucherie Plomeur, dans l’espoir de goûter au plaisir suprême. André assume gaiement et avec talent le devoir conjugal des absents partis au front. Mais l’armistice survient et les maris reviennent. Un matin, André trouve devant la boucherie un panier en osier avec à l’intérieur un bébé. Puis un deuxième, un troisième, un quatrième... sont déposés devant sa porte. Du jour au lendemain, voilà André père de sept enfants et poursuivi par un mari jaloux décidé à lui nuire ! Afin de protéger la chair de sa chair pour qui il se découvre un amour infini, il décide de prendre la mer et de rallier les lointaines Amériques. En chemin, la remuante tribu échoue sur une île déserte…

 

Mon avis : Une vraie petite pépite, découverte un peu par hasard, alors que je me souviens avoir été interpelée par ce titre, lors de la rentrée littéraire. Bifteck, quel drôle de titre, et aussi quelle drôle de couverture ! Passée la surprise, je me suis plongée dans ce tout petit bouquin, que j'ai dévoré en très peu de temps, tellement il est agréable à lire... Les pages se tournent toutes seules, au rythme de cette petite vie, d'André, artiste boucher, artiste de la chair et de l'amour qui sème des enfants, comme il sème du bonheur, auprès des femmes, et auprès des papilles. Très vite, on est littéralement embarqué dans cette histoire, mi conte, mi fable, où un père seul part avec ses sept enfants, au gré des vents et des eaux pour un voyage onirique, surprenant et d'une poésie absolument délicieuse. Ce tout petit roman est un OLNI, vous en comprendrez la signfication en le lisant, ce que je vous invite à faire au plus vite, car ce livre mérite amplement le concert d'éloges qui salua sa sortie.

Commenter cet article

Irrégulière 11/02/2011 12:01


Oh que ça a l'air rigolo !


lili 11/02/2011 15:10



Pas spécialement drôle, mais poétique, léger et profond à la fois.



agathe 10/02/2011 21:14


Je l'ai lu il y a peu et je n'ai pas du tout aimé...!
J'ai l'impression d'être une extra-terrestre!!


lili 11/02/2011 15:11



Pourquoi une extra-terrestre ? On a le droit de ne pas aimer, hein ! Tout dépend, je pense de la façon d'aborder ce roman. Moi je ne m'attendais à rien de particulier, j' ai pu embarquer en
douceur.



lasardine 10/02/2011 20:00


une pépite, on est d'accord!!!


lili 11/02/2011 15:11



Oui :)