Antimanuel de philosophie de Michel ONFRAY

Publié le par lili

philo Extrait de la quatrième de couverture : 0n peut philosopher en charentaises, tranquille; sans mettre en jeu le monde comme il va ; on peut,aussi user de la philosophie comme de la dynamite - en nietzschéen. C'est ce que propose Michel Onfray dans cet Antimanuel qui interroge philosophiquement le monde réel à partir de questions très contemporaines : (esclavage généré par les sociétés libérales, les nouvelles Limites de la liberté dessinées par le Net, la possible production génétique de monstres, la haine généralisée pour l'art contemporain, la passion du mensonge chez les politiciens, etc.

Les lieux communs de l'époque, Les tabous issus des religions monothéistes, les réflexes politiques conservateurs; les hypocrisies mondaines, les valeurs utiles aux mensonges sociaux s'en trouvent mis à mal avec humour et ironie valeurs défendues par les philosophes cyniques de l'antiquité grecque. On retrouvera dans ces pages des masturbateurs, des babouins, des fumeurs de haschisch, des cannibales, des sportifs, des policiers, des surveillants généraux, d'anciens nazis, des présidents de la république et toute une faune baroque attablée autour d'un banquet philosophique que n'aurait pas renié Socrate.

 

Mon avis : Quel bonheur ! J'ai emprunté ce livre à la bibliothèque, histoire de voir si j'étais capable de comprendre Onfray avant de me lancer dans Le crépuscule d'une idole. Et à quelques jours du bac philo, je me suis dit qu'une remise à niveau ne me ferait pas de mal... Quel plaisir de lire la philo vue et expliquée par Onfray ; c'est intelligent, érudit et très amusant. Pour nous faire entrer dans le vaste domaine de la pensée philosophique, Michel Onfray n'hésite pas à poser des questions à la fois provocantes, parfois ironiques et drôles. Pour commencer et expliquer l'utilité de la matière, il nous invite à nous demander s'il serait judicieux de brûler notre prof de philo, puis il enchaîne sur les thèmes de la Nature, en se basant sur "le singe, le cannibale et le masturbateur", s'interroge sur la notion d'Art en se demandant par exemple, ce que fait la Joconde dans la salle à manger des grands parents ? Toutes les notions du programme s'articulent donc autour de questions saugrenues, incongrues, et pourtant... Qui n'a jamais entrevu la pertinence de la greffe du cerveau du prof de philo dans la boîte cranienne de son collègue de gym ? Bref, sous des apparences potaches, cet antimanuel est extraordinaire, car à chaque question, Onfray fait répondre des philosophes, de la Grèce antique avec ses cavernes mythiques au philosophes en chemises et baskets de notre ère. Un vrai régal, qui nous permet de répondre à des questions aussi existentielles que :

" Quelle part de votre raison disparaît dans une soirée bien arrosée ?"

" Votre succès au bac est-il inscrit dans les astres ?"

Il ne me reste plus qu'à me procurer le "fameux" pavé consacré à Sigmund pour cet été !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Véro 03/06/2010 21:41


Quelle faute ! J'ai faiT des études ....


lili 04/06/2010 06:00







Irrégulière 03/06/2010 17:24


ça a l'air pas mal effectivement !


lili 04/06/2010 05:59



oui, c'est un très bon livre, et d'actualité, qui plus est !



Véro 02/06/2010 08:17


J'ai fais des études de philo !


lili 03/06/2010 08:07



d'accord... J'aurais assez aimé, mais je n'avais pas l'esprit assez logique !



Véro 01/06/2010 20:48


Voilà de quoi revenir à mes premières amoures !


lili 02/06/2010 06:00



ah ? Tu faisais de la philo ou tu aimes passionnément Onfray ?



Marie L. 01/06/2010 19:22


Super! Je note ce titre! J'adore ce genre de bouquins, prometteurs en réflexions! ;)
J'avais bien aimé les bouquins de Ferry, ils vulgarisaient la philo et la rendaient bien accessible.


lili 02/06/2010 06:02



Comme toi, j'ai adoré les livres de Ferry, celui-ci est dans la même veine : de la vulgarisation mais avec une langue d'une telle qualité et d'une grande efficacité !