A ton nom, de Damien SAEZ

Publié le par lili

233567258 small Présentation de l'éditeur : La collection "Le Souffle de l'esprit" se veut le reflet d'une ouverture des uns aux autres, à travers la prière, la réflexion, la méditation. Nous avons demandé à des personnalités religieuses ou laïques, croyantes, athées ou agnostiques, de nous l'aire part de leurs "prières", qu'elles soient une invocation à Dieu ou une réflexion de sagesse sur l'humain et son devenir.

 

Mon avis : Fallait vous y attendre ! Bien que ce livre date de quelques années, et que je l'ai déjà lu bien avant la naissance de ce blog, mais comme je le cherchais récemment et que je ne l'ai pas retrouvé je me le suis offert à nouveau, et je l'ai donc relu avec plaisir, et beaucoup d'émotion. Ce tout petit livre présente quelques textes de chansons de Damien, du premier cd "Jours étranges" et "God blesse", entrecoupés de réflexions sur la jeunesse, ses préoccupations, la société, etc. Le constat est souvent amer, parfois désabusé, mais il a le mérite de ne pas faire dans le politiquement correct. Il y a plus de dix ans déjà, Damien Saez fustigeait les dérives de la publicité, et on ne peut pas lire ce texte qui parle des jeunes filles prépubères dans les campagnes de pub, sans penser au sort qui a été réservé à l'affiche de sa dernière tournée, jugée choquante et dégradante pour les femmes. Un comble quand on connaît un peu l'artiste et ses prises de position en faveur des femmes. Il évoque aussi sa propre jeunesse, dépeint quelques rares scènes de sa vie d'enfant, tout en conservant cette pudeur et cette réserve qui le caractérise. J'ai donc pu faire un petit bond d'une dizaine d'années dans le temps, me souvenir de mes impressions quand j'ai lu ce texte pour la première fois, et surtout constater que la magie est restée intacte.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V

J'ai toujours aimé ses chansons. Je l'ai vue en concert... et je ne l'ai plus aimé du tout! Au final, n'est-ce pas quelqu'un de pédant qui veut se donner un genre? ch'sais pas...


Répondre
L


Je ne le crois pas pédant du tout, perfectionniste, certes, très pro d'après ceux qui travaillent avec lui, difficile à vivre dans son art, certes, mais je suis sûre qu'il n'essaie pas de se
donner un genre, au contraire, je pense qu'il se fiche de ce qu'on pense de lui.



P

Parce qu'il écrit en plus?


Répondre
L


Je sens une incandescente admiration pour l'homme dans ces quelques mots...



M

Après un concert déplorable, je n'ai plus le même regard sur Damien. Et pourtant certains de ses textes me bouleversent encore.


Répondre
L


c'était quand ce concert ? Il a parfois été "étrange" sur scène, allant jusqu'à quitter les lieux quand quelque chose ne lui plaisait pas. Mais ses textes restent des perles, je suis bien
d'accord !



P

Merci pour les renseignements, le lien ne fonctionne pas.


Répondre
L


ah, je vais essayer à nouveau.



N

Je ne connaissais pas non plus cette collection ! Bel hommage à ton Damien ! ;-)


Répondre
L


Je ne connais que ce titre dans la collection, mais c'est très chouette, tout petit mais classe, j'adore !