A présent, de Brigitte GIRAUD

Publié le par lili

présent Extrait de la quatrième de couverture : Rentrant d'un bref voyage à Paris en 1999 où elle était venue chez son éditeur signer les exemplaires de presse de son deuxième roman, Nico, Brigitte Giraud apprend que son compagnon, Claude, s'est tué dans un accident de moto à Lyon. Comment dire l'horreur de la disparition brutale de l'être aimé sans tomber dans le pathétique ? Comment évoquer les sentiments que l'on éprouve dans ces moments où l'on est anéanti et réduit comme un automate à exécuter mécaniquement les menus gestes de la vie quotidienne ?

 

Mon avis : Un tout petit roman sur une douleur tellement énorme, qu'elle en est inimaginable. Ce texte est un long monologue intérieur, au cours duquel la narratrice va raconter la mort tragique et soudaine de l'homme qu'elle aime. Au travers d'une écriture à la fois pudique mais très réaliste, sans pathos, cette femme brisée va raconter les étapes du deuil, depuis le coup de poing de la nouvelle qui laisse hébétée, sur le carreau, incapable de comprendre et de réagir consciemment, à la colère contre tout et contre tous. Les questions vont se succéder, de la plus douloureuse : comment annoncer à leur fils qu'il ne reverra plus son père ? à d'autres, plus prosaïques, pour ne pas dire absurdes : qu'acheter au supermarché pour le traditionnel ( et ô combien cruel, selon moi ) repas suite à la cérémonie.... On se surprend à sourire avec elle, lorsqu'elle se demande si le pâté en croûte est une bonne idée ... Puis avec elle, on écoute les conversations des proches qui parlent de leurs futures vacances, on se demande si on rêve .... Et le plus cruel et dérisoire, c'est de se rendre compte, qu'effectivement, même si la mort nous a pris celui ou celle qu'on aime, même si on est mort à l'intérieur, que c'est le corps de l'autre qu'on enterre... On est mort aussi et personne ne le sait... car on continuera plus ou moins à "donner le change", parce que, comme on dit : "la vie continue", enfin, il paraît...

Commenter cet article

Neph 28/06/2010 00:04


Quel sujet terrible ! J'ai lu et étudié "Une Année étrangère", d'elle, avec mes élèves, cette année : une réussite totale, que je te conseille. Nous l'avons rencontrée, et c'est une femme
formidable. Elle a eu beaucoup de succès avec les ados !


lili 28/06/2010 05:38



Je ne connais pas ce titre, mais tu me donnes envie de le découvrir. Je ne suis pas surprise qu'elle soit une femme formidable, ça se sent dans son écriture.



sop 21/06/2010 11:46


un livre a lire pdt les vacances!!!!


lili 21/06/2010 20:58



un peu triste comme sujet quand même !



Véro 17/06/2010 08:57


Ce n'est pas le moment pour moi de lire ça, peut-être plus tard.


lili 17/06/2010 18:18



c'est assez remuant, mais bien écrit, je comprends, car je n'aurais pas pu le dire il y a quelque temps...



Irrégulière 16/06/2010 14:58


D'elle j'avais lu, à un moment pas très adapté en plus, "l'amour est très surestimé", ça m'avait traumatisée. Je pense donc éviter celui-là...


lili 17/06/2010 18:19



C'est amusant, c'est le prochain de cet auteur que j'avais prévu de lire !



L'Ogresse 16/06/2010 14:18


Ah, je crois que je ne supporterais pas un livre comme ca, trop dur, trop peur d'avoir peur pour les miens...


lili 17/06/2010 18:19



oui, je comprends.