20 ans, je hais les jeunes filles, anthologie.

Publié le par lili

Image%2B1Présentation de moi personnellement : 20 ans magazine, un magazine qui a marqué toute une génération, de filles qui sont aujourd'hui devenues des femmes ( à moins d'un accident malheureux ou d'une opération douloureuse ) et qui ne peuvent pas ne pas se souvenir du ton si particulier d'un magazine dont la disparition en 2007, a dû en désespérer plus d'une. Cette anthologie regroupe quelques-uns des articles les plus savoureux sous forme d'extraits, ainsi que des interviews des journalistes qui y ont contribué à différentes époques.

 

Mon avis : J'ai découvert cette anthologie sur le blog de L'Irrégulière qui me l'a fait parvenir car les éditions rue fromentin en ont fait un livre voyageur, je les remercie tous deux pour cette lecture si rafraîchissante et tellement savoureuse. J'ai, comme de nombreuses jeunes filles lu 2O ans, et je me souviens encore de ma première rencontre avec ce magazine : j'avais 16 ans, et j'avais pris le train pour me rendre à la Fnac de la grande ville voisine, portant dans un sac trois objets qui allaient sinon bouleverser ma vie, du moins marquer durablement mon existence : le cd de Radiohead : Pablo Honey, qui était mon tout premier cd, le roman Hygiène de l'assassin d'Amélie Nothomb, et cet objet que j'avais acheté au bar tabac de la gare pour attendre mon train : 20 ans. J'ai failli ce jour-là, manquer mon train, tellement j'étais absorbée dans la lecture de ce magazine qui fut une révélation pour moi : pas gnan-gnan, drôle, décalé, absurde, bref : un magazine qui me parlait sans que j'aie honte de le montrer. Pendant des années, et bien après mes 20 ans, j'ai lu ce magazine, dont j'attendais fébrilement la parution chaque mois. Il s'est arrêté en 2007, soit pour mes 30 ans, symbole que j'avais vieilli sans doute, et qu'une page s'était tournée dans ma vie.

Evidemment, quand j'ai reçu cette anthologie, j'ai eu une sorte d'appréhension, me demandant si un accès de nostalgie n'allait pas porter un coup fatal à mon moral ( actuellement en phase descendante). Je l'ai ouvert avec les précautions d'usage, signe de crainte et de respect à mes yeux, et je ne peux pas dire que j'ai fait un bond dans le temps, c'est plutôt ma jeunesse qui a fait un bond en avant, et j'ai relu certains articles avec un plaisir incroyable. Je me suis souvenue de l'avidité avec laquelle je lisais ces articles qui dédramatisaient des moments-clés de l'existence des jeunes filles : la première fois, la première rencontre avec les parents, la première rupture, etc. Et mes yeux de trentenaire ( à peine un peu dépassée de quelques longs mois ) se sont parfois brouillés de larmes, non de nostalgie, car je n'y suis plus sensible, mais de rire !

Comme il serait trop long de vous citer les passages qui m'ont le plus fait rire, sourire, etc. En voici un, p.55-56 :

 

"En visite chez les parents de l'autre" par Isabelle Aubrac, dans un article intitulé " Que dire lorsque l'on n'a rien à dire ?"

 

DECOR : La mère d'Yves vous ouvre la porte, il est encore sous la douche ( ou en train de passer une robe ), vous devez l'attendre un peu, vous montrer polie et discuter le bout de gras.

DE QUOI PARLER ? Inspectez rapidement les lieux pour voir à quel type de gens vous avez affaire ( famille Adams ou famille Simpsons ). Félicitez-les sur le bon goût de la décoration ( "Quelle bonne idée, ces portes saloon et la table basse roue de charrette, j'adore le style tex-mex"), acceptez avec enthousiasme la collation qu'ils vous proposent, parlez éventuellement d'Yves ( "Quel beau garçon vous nous avez fait").

DECONSEILLE : Ne parler qu'au chien, se surévaluer ( "J'ai un gros QI", "Je suis une amie personnelle de Raymond Barre"), dire des choses inquiétantes ( "Vous n'avez pas un verre d'eau, il faut que je prenne mon AZT"), parler d'Yves en termes condescendants - " Faute de grives, on mange des merles" -, se sentir trop en confiance, et faire des confidences atomiques:  "Ouh, là, là, j'ai le cigare au bord des lèvres."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L'Irrégulière 06/06/2011 14:19


Ah oui, cet article m'a beaucoup fait rire, je n'avais pas du le lire à l'époque !


lili 12/06/2011 11:09



effectivement, il est très drôle. De mon côté, je pense l'avoir lu, vu que je dévorais chaque article, sauf que j'ai certainement dû l'oublier !